0

HUMANIST
humanist

Qui est Rob Marshall aka Humanist ? C’est la première question qui nous vient aux lèvres quand on apprend la liste de ses guests sur ce premier album : Dave Gahan (Depeche Mode), Mark Lanegan, [...]

0

THE LIGHTHOUSE
Robert Eggers

The Witch n’avait pas grand-chose à dire (malgré une vraie tendance blablateuse) mais il avait au moins quelques plans frissonnants à nous faire partager. Il fallait donc être un tantinet de [...]

0

BILL FAY
countless branches

Countless Branches peut sembler de prime abord un peu desséché vis-à-vis des foisonnants Life is People et Who is the Sender, aux arrangements majestueux. Ici souvent seul au piano, Bill Fay, [...]

0

BODY COUNT
carnivore

Pim pam poum, Ice-T est de retour dans sa configuration rap metal, à savoir le sulfureux Body Count ! Rap métal ? Sulfureux ? Peut-être pas tant que ça… Si les textes demeurent scandés, donnant [...]

0

1917
Sam Mendes

Le cinéma de Sam Mendes a toujours été obsédé par l’esthétisme. Que 1917 nous vende le morceau de bravoure du film tourné en plan séquence n’a donc à ce titre rien de surprenant. Ce qui l’est [...]

0

THE LYONZ
2nd U, Pt.1

Des nappes vaporeuses s’échappent des brumes du Nouveau Monde, comme un signal qui serait un guide idéal pour se perdre dans le cœur des jungles urbaines. Pour accompagner le bruit des godasses [...]

0

DDAMAGE
brother vs brother

D’emblée, l’artwork de l’album annonce la couleur (criarde!). Deux créatures monstrueuses aux traits de Kim Jong-un et de Donald Trump détruisent tout sur leur passage. Les références au mythe de [...]

0

BLACK METAL
sélection hiver 2020

Dans la tiédeur humide d’un hiver maussade, plus que jamais les hurlements hallucinés se font bande-son idéale pour observer à travers nos écrans la banquise s’effondrer et la nature brûler. Un [...]

0

GEMINI MAN
Ang Lee

Le superbe actioner que promettait d’être Gemini Man s’éteint lorsqu’il se met en tête de penser (après la séquence de Budapest). Autrement dit, Ang Lee n’a pas réussi le [...]

0

SEULES LES BÊTES
Dominik Moll

Dominik Moll n’y arrive plus. A la vue de ce Seules les bêtes poussif, dont la mise en scène platounette reste sagement aux ordres d’un scénario tiré par les cheveux, on se demande où [...]