RHYE
spirit

On a attendu pendant cinq ans, fébrilement, le retour du duo Canado-Danois Rhye après un très beau premier opus, Woman, qui prenait le contrepied du R’n B actuel pour délivrer un disque sensuel et aérien, délivré de toute cette production vulgaire et surchargée qui envahit le genre depuis dix ans. Etant données les circonstances, Blood était un petite déception, les compositions se contentant de reprendre la recette de Woman sans la remettre en question, avec une richesse harmonique diversement convaincante cette fois. Cela pourrait-il s’expliquer par le départ du musicien Danois Robin Hannibal, un an avant la sortie de Blood ? En tout cas, quelques mois plus tard, Mike Milosh donne un nouveau tournant à son projet : le groove lascif de Woman et Blood laisse la place à un piano somptueux, flottant et séraphique. La langueur est toujours de mise, mais devient comme suspendue : luxe, calme et volupté, la magie Rhye est de retour et nous embrasse délicieusement de ses bras morphéiques.

François Corda

Rhye / spirit (Canada | 10 mai 2019)

 

 

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.