DOWNFALL OF GAIA
ethic of radical finitude

Ce qui frappe à l’écoute de Downfall of Gaia, c’est cette étonnante association entre une atmosphère brumeuse propice à la contemplation et la vitesse à laquelle les compositions sont exécutées. Dans la lignée actuellement en vogue du post metal, qui voit des groupes s’affranchir des chapelles historiques du genre – citons par exemple Cult of Luna, Amenra ou encore le français Alcest qui recomposent une musique hybride à partir d’éléments black metal, hardcore ou sludge – le groupe Allemand allie mélancolie et frénésie, alternant tout à coup instants suspendus dans l’éther et brutalité reflétant le chaos existentiel qui semble agiter la formation. 

François Armand

Downfall of Gaia / ethic of radical finitude (Allemagne | 8 février 2019)

 

 

Laisser un commentaire (soumis à modération)

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.