CONVERGE
the dusk in us

Boum ! Voilà l’effet que peut produire l’écoute de l’album The Dusk in Us. Tant pis si la part sombre de nous-mêmes n’est pas belle à voir (ou à entendre), l’essentiel est dans l’intensité des compos proposées. Les gars de Boston gravent un édifice punk aux fondamentaux hardcore, tout en lourdeur et en efficacité. Malgré des arrêtes aigües et une masse imposante, on découvrira nuances et finesses (et peut-être même un peu de post rock), pour peu qu’on se laisse aller à une contemplation qui saura s’affranchir de l’apparente brutalité de l’oeuvre. Les hauts et les bas décrivent avec force différents états émotionnels. Le coeur à nu, sans mensonge, sans moyen de se planquer derrière des faux-semblants, Converge nous révèle angoisses et réalité de ce qui est enfoui. La musique comme exutoire pour laisser libre court à ses ressentis, on imagine sans mal la ferveur qui doit animer les concerts du groupe.

François Armand

 

 

 

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.