SHAARGHOT
vol 2 : the advent of shadows

Implacable, hors de contrôle, méchant… Le massacre à coups de batte continue pour Shaârghot avec le volume 2 de leurs aventures : The Advent of Shadows ! Broyant consciencieusement toutes les idoles de la société de consommation avec ses écrasantes percussions (la machine à laver servant de piédestal à Shaârghot émergeant du champ d’immondices de la pochette l’illustre à merveille), aspergeant sous des litres d’électro acide et agressive de rues imaginaires (cf l’iconographie BD du groupe créée par le dessinateur Lyan) en proie au chaos , le combo Parisien s’épanouit plus que jamais avec ce style où metal indus s’acoquine avec électro et punk. Le monstre est bien lâché, hurle sa rage jusqu’à saturation et continue son œuvre de féroce destruction gratuite avec des titres aussi évocateurs que  « Break your body », « Now die !!! » ou encore « Kill your God ». Shaârghot crée son propre personnage et se constitue son armée faite d’ombres (« Shadows »). En quelque sorte, c’est par la (science-) fiction que cet univers résonne avec le nôtre. Après tout, ce que souhaitent ces ombres, c’est avant tout exister, inverser les rapports de domination, retourner contre lui la violence qu’un système technocratique génère par son absurdité et sa déshumanisation, comme le ferait l’explosion jubilatoire d’une cocotte-minute. Opposant une violence synthétique engendrée par des machines et révolte organique passant par une voix hurlée et des guitares affirmant un semblant d’humanité, Shaarghot s’exprime ici par une musique outrageusement fardée, assumant pleinement sa cyber grossièreté.

François Armand

Shaârghot / vol.2 : the advent of shadows (France | 8 février 2019)

 

Laisser un commentaire (soumis à modération)

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.