LA BELLE ET LA BELLE
Sophie Fillières

EnterreIl y a une très belle idée de cinéma derrière La Belle et la Belle, mais qui n’éclot jamais vraiment. On est même surpris que cette rencontre entre une jeune femme et son double plus âgé ne produise pas plus d’étincelles comiques et dramatiques, tant les tiroirs narratifs semblent inépuisables. A ne jamais choisir entre ces deux tonalités, Sophie Fillières dresse finalement un portrait doux amer, attachant, soit, mais qui évite soigneusement la dimension fantastique, pourtant très alléchante. Comme si dans le pays des auteurs on avait trop peur de se mouiller dans le cinéma de genre. Quel dommage ! Restent de belles performances d’acteurs, à la fois désinvoltes et nostalgiques, malheureusement pas très bien servies par des situations un peu paresseuses scénaristiquement.

François Corda

| 14 mars 2018 | France

 

 

 

08/20

Laisser un commentaire (soumis à modération)

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.