A BACKWARD GLANCE ON A TRAVEL ROAD
alba les ombres errantes

L’errance continue dans les profondeurs de la mémoire et les méandres de la pensée pour A Backward Glance On A Travel Road, projet parallèle constitué intégralement des musiciens groupe Hypno5e. Dans les hauts plateaux désertiques, les ouragans se sont tus pour laisser la place aux arpèges dans la douceur de la nuit étoilée. La tension et l’intensité du métal d’Hypno5e paraissent parfois tout proches, mais aucune concession ne lui sera faite. Pas d’accès de rage électrique ici, mais un rock progressif doux et mélancolique, chargé des souvenirs d’Emmanuel Jessua, chanteur et guitariste, qui a passé son enfance en Bolivie.

Fidèle à l’habitude des membres du groupe, Alba, Les Ombres Errantes s’étire pour mieux rester insaisissable, est entrecoupé de poèmes (on retrouve des extraits des « Planches Courbes » d’Yves Bonnefoy qui emmaillaient déjà Shore of the Abstract Line, le précédent album d’Hypno5e), contes ou scénettes. Le fil de nos pensées s’égare dans des mélodies mâtinées de sonorités latines, bercé par le crissement des doigts sur le manche des guitares.  Après s’être perdu dans une quête impossible dans les recoins de nos pensées, un sentiment d’apaisement prédomine dans le silence qui suit la dernière note.

François Armand

A Backward Glance On A Travel Road / alba, les ombres errantes  (France | 6 avril 2018)

 

 

 

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.