WRECK & REFERENCE
absolute still life

Si le vernis expérimental de Absolute Still Life (le chant rentré ou torturé, les instrumentaux électro organiques tortueux) peut rebuter de prime abord, il serait dommage d’en rester là : Wreck & Reference construit d’admirables chansons, très chargées émotionnellement, qui agissent comme un tourbillon d’idées noires dans une cellule fermée d’asile psychiatrique désaffecté. Que ce duo Californien change de registre comme de chemises à chaque disque le rend encore plus intriguant et aussi obscur que sa musique désenchantée.

François Corda

Wreck & Reference / absolute still life (Etats-Unis | 19 juillet 2019)

 

 

Laisser un commentaire (soumis à modération)

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.