NEKO CASE
hell-on

Derrière un artwork un peu tape-à-l’oeil, voire de mauvais goût, se cachent en fait des trésors mélodiques dans une pure tradition alt-folk/country. On retrouve un vrai lien de parenté avec sa comparse Canadienne Laura Veirs, et pour cause, puisque les deux femmes sont à l’origine, avec k.d. lang, du superbe Case/Lang/Veirs, sorti il y a deux ans. La musique de Neko Case se joue sur des détails : des constructions de chansons évolutives, un son de clavier inattendu, une batterie subtile, des choeurs lumineux, un riff de guitare grungy sous tranxen, une voix masculine râpeuse (celle de Mark Lanegan en l’occurence), et puis cette mélancolie qui nous caresse dans le sens du poil, angora de préférence. Grave et léger à la fois, Hell-On tient de l’artisanat méticuleux où le choix de l’instrument revêt la même importance que la mélodie elle-même.

François Corda

Neko Case / hell-on  (Etats-Unis | 1er juin 2018)

 

 

 

Laisser un commentaire (soumis à modération)

Commencez à écrire et validez pour lancer la recherche.